Ne pleure pas Jeanette

Oui je t’en supplie arrêté de chialer Jeanette (alias Jasmine dans le dernier Allen) !

Ce n’est pas que le film soit mal construit, l’image vilaine ou les dialogues ennuyeux. Ce n’est pas non plus parce que Woody insiste pour sortir une production par an dont certaines totalement inutiles (To Rome with love ne m’a laissé aucun souvenir, c’est dire).

Serait-ce alors plutôt parce qu’on est habitué au personnage masculin névrosé et bégayant qui, s’il lasse un peu, a encore la capacité de nous faire sourire et de nous émouvoir ? Serait-ce parce que cette fois, l’hystérique est une femme…?

Mon discours ne se veut pas sexiste mais Kate Blanchett m’a crispée au point que j’ai eu l’irrépressible envie d’entrer dans ce petit appartement de San Francisco, de l’attraper par la tignasse et de lui fracasser le crâne à maintes reprises sur l’angle aigu de la commode en pin.

Elle ne m’a inspiré aucune compassion, pas un apitoiement avec ses tremblements, crises d’angoisse et autres visages bouffis.

Et ce n’est pas sa sœur, contre-poids voulu jovial et gouailleur qui a rattrapé le coup avec son air nunnuche, sa petite voix fragile et ses cannes de gamine de 13 ans. Bien qu’elle aurait subi un meilleur sort (une simple gifle), je n’ai pas ressenti grand chose à la regarder évoluer pendant deux heures…

Le temps passe d’ailleurs plutôt vite mais ce n’est pas le meilleur compliment qu’on puisse faire à un film ! Pas d’ambiance selon moi. Même sans parler d’un retour à la beauté de Manhattan, l’atmosphère d’un Midnight in Paris, cotonneuse, enveloppante aurait suffit à mon bonheur.

Bref, dans 2 semaines, ne me demandez pas ce que j’ai pensé de Blue Jasmine, j’en aurais sûrement tout oublié !

Ce que je n’oublierai pas en revanche c’est la salle numéro 1 de l’UGC Normandie : splendide !
Wikipedia me dit qu’il a été construit en 1937 dans le style art moderne. Je n’y connais pas grand chose mais j’ai adoré le plafond (voir photo) et les sièges ultra confortables grâce à l’espacement des rangées qui laisse une place idéale pour les jambes de nous, les grands !

Anyhow, si vous devez aller au ciné, je vous la recommande (euh… pour voir autre chose, on est bien d’accord ? Non, c’est juste pour m’assurer que vous avez bien compris… Blue Jasmine c’est nul ok ? Bon ça va.)

20130925-231151.jpg<br /

20130925-231215.jpg<br /

Publicités