Détroussés au Square Trousseau

Le Square Trousseau, j’en ai souvent entendu parler comme d’un bistrot traditionnel et bon.

Jamais on ne m’a dit que c’était exceptionnel et je ne m’attendais à rien de plus que les plats habituels : l’entrecôte, le tartare, une terrine à l’ancienne, quelques frites maison et le moelleux au chocolat de chez Metro.

Oui mais quand on arrive à la terrasse, face à un peu de verdure, à l’écart des klaxons, qu’on se souvient que c’est un Costes et qu’on voit le serveur tout endimanché, on se dit que cela va être plus gastro que bistrot.

On sirote un verre de Sancerre… Enfin, JE sirote un verre de Sancerre et regarde passer les serveuses très très courtement vêtues de noir et de dentelle (si c’est un uniforme, merci de bien vouloir prendre note que les justaucorps des années 80 ne reviendront jamais à la mode/si c’est un choix personnel, merci de leur imposer un uniforme) castées sur leur potentiel érotique.

Ça donne du Madame par-ci, Monsieur par-là, ça n’oublie pas d’inverser le verbe et le sujet pour poser des questions. Ça sent l’effort.

Le repas est servi, pas excessivement d’attente, tout va plutôt bien…

Le pain de mon cheeseburger n’est clairement pas maison avec ses grains de sésame bien disposés comme chez Harris – première fausse note.
Ah et il est aussi froid que les frites sont tièdes. C’est pas comme ça qu’ils vont rattraper des points !
Nouveau problème : malgré une mastication insistante pour faire ressortir les saveurs, il ne se passe rien pour mon palais.

20131004-003537.jpg Il ne s’agit pas de dire que ce n’est pas bon; plutôt qu’il m’est impossible de citer les ingrédients qui composent mon plat. J’aurais aussi bien pu mordre dans la mousse destinée à remplir les canapés (ce qui eût été utile si j’avais voulu un siège d’appoint).

Mon compagnon d’infortune, lui, a eu l’excellente idée de choisir un poisson (une quelconque dorade) qui arrive non préparé.
Si cela a un charme désuet sur une plage de Thaïlande, on en attend un peu plus d’un établissement voulu « haut de gamme ».

Ne regrettant pas, par conséquent, de ne pas avoir choisi d’entrées, nous nous abstenons également pour le dessert (un petit morceau de pneu pour finir ce délicieux dîner ?).
Mon acolyte et moi nous fions plus volontiers à la maison Bacardi et commandons un Get 27.

L’addition se profile. Elle m’est confisquée mais j’en ai vu le montant. 85€ !!!

Un conseil bienveillant au Square Trousseau : plutôt que de masquer la fadeur des mets par la largeur de buste du personnel, plutôt que d’essayer de vous distinguer des autres restaurants du quartier par la prétention et les ronds-de-jambes, essayez donc de le faire par la cuisine !

Publicités