On touche le fond !

Une fois n’est pas coutume, je me suis aventurée ce matin à regarder les clips sur M6. Je pense que la dernière occurrence s’était produite un matin de 1993 avant le lycée. Et pour cause…

Quand je dis qu’on touche le fond, je suis encore bien loin du compte ! On se rapproche carrément du centre de la terre avec David Carreira et son copain Dry (dont je rappelle que cela signifie sec et en termes de talent, il a trouvé un nom tout à fait approprié).

Commençons si vous le voulez bien par une petite étude de texte :

David : « Obrigado la famille tous main dans la main depuis qu’on est gamins » <– notons ici une superbe rime qui présage d’un haut niveau de réflexion pour le reste de la chanson. Également possibles : lapins, coquins, crétins. Ah oui crétins c’était bien !

« unis pour toute la vie rien ni personne ne nous séparera » <– emprunté à Francis Lalanne dans le Tunnel.
« on a pas toujours les mots pour se dire JE T’AIME il en faudrait trop » <– euh 3 exactement (2 pronoms, 1 verbe mais, je sais, faut pas pousser mémé dans les orties).

« Obrigado la famille celle qui m’apprécie qui m’accepte comme je suis chaque fois que je vous vois je sais que vous faites partie des miens » <– probablement grâce au signe de ralliement qu’est le point frappé contre la poitrine accompagné du bien ou bien ? Soit dit en passant, il a une énorme famille David, parce que je vois ses cousins partout dans le métro !

« chaque fois que je vous vois je me sens chez moi je me sens si bien. » <– tellement touchant.

REFRAIN :

« OOOOOOOH on garde la tête haute et ça quoi qu’il arrive OOOOOOH on s’entraide entre nous et ça nous suffit » <– au sein du label qui a signé ce jeune homme, y en a pas un qui est allé lui dire que dans s’entraider il y a déjà entre ?

« oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh la famille oh oh oh oh oh oh obrigado la famille » <– le refrain est d’une force, d’un impact complètement dingue !

Dry : <– oui oui il s’y sont mis à deux pour écrire ce chef d’œuvre et ça a pris un an. L’un commençait les phrases, l’autre les terminait parce qu’ils sont tropmegaproches tu vois !

« Obrigado la famille on s’entraide dans la famille » <– ah tiens, y avait rien d’autre qui rimait avec famille. C’est vrai que chenille ça le faisait pas trop.

« jamais ne toucher la farine (<– dommage, il y avait plein de rimes avec pain. Quoi c’est une métaphore ? Une amphore ? Oui, oui c’est ça, un vase David) quitte à galerer rue Stalin’ on s’installe si les keufs s’alignent » <– Staline/s’alignent, je suis impressionnée !

« le courage mieux qu’l’argent tant qu’on agit n’use pas d’salive » <– il aurait été intéressant de préciser : le courage de quoi exactement ? Quelqu’un peut m’expliquer n’use pas d’salive ?

« Désolé monsieur l’agent mafia africaine » <– je cherche toujours la rime… Et le sens aussi…
« L’emblème ensemble on a tout fait ensemble on a douté à s’en dérouter » <– Au secours, achevez-moi tout de suite !

« mais soudés comme des siamois jamais on n’se plis aux lois on s’sent comme des rois » <– comment vous dire messieurs, les rois se permettaient de se soustraire aux lois parce que 1) c’était eux qui les faisaient 2) ils avaient droit de vie et de mort sur leurs sujets.

« même dans la merde tant qu’on est sous un toit on ne simule pas l’amour entre nous » <– que du vrai coït, waouh David et Dry c’est pour la vie alors !

« pas d’bluff chez nous et pas d’bol si vous êtes contre nous on s’dresse contre vous » <– démontre une grande intelligence mais bon, on avait pas besoin de ça !

REFRAIN <– si, si, on se le refait, il est trop bon !
« OOOOOOOH on garde la tête haute et ça quoi qu’il arrive OOOOOOH on s’entraide entre nous et ça nous suffit
oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh la famille oh oh oh oh oh oh obrigado la famille »

Voilà voilà ! J’aimerais interroger la maison de disques pour savoir si c’était les meilleurs parmi de sérieux concurrents ou si c’est comme Miss France : on choisit la moins moche de celles qui veulent bien se présenter.

Je voudrais aussi tirer le signal d’alarme : si les « rappeurs » font leur propre parodie, ils vont nous mettre Michael Youn au chômage !

Et enfin, je ne sais pas ce qu’en pense Zebda mais pour ma part, je crois que ça va pas être possible, pas être possible.

Sur ce, je vous laisse avec l’objet du délit (parce que Kanye à côté, c’est du caviar !) :

Publicités