La tête à l’envers

Une fois n’est pas coutume, parlons d’un truc de fille !
Celui qui soigne le cœur de votre féminité, qui produit l’effet magique de faire se retourner les hommes sur votre passage, qui prend une place folle quand vous partez en vacances, qui coûte une blinde mais dont on ne peut faire l’économie…

J’en ai entendu une dire « le tapis de course » ! Ouais je vous vois bien arriver  au check-in avec un semi-remorque et 50 tonnes de papier bulles. Allez, un petit effort cérébral mesdames… eh oui, votre shampoing !
C’est bien la chevelure soyeuse et éclatante que vous faites onduler par de langoureux mouvements de nuque qui attire les compliments de vos copines et fait tomber les hommes comme des mouches.

Eh bien moi j’en ai trouvé un fantastique ! Premièrement parce qu’il lave vos cheveux, non parce que c’est bien beau de créer du volume, d’entretenir la couleur, d’hydrater les pointes sèches et tout le tintouin mais moi, d’abord, ce que je demande c’est que la masse huileuse et hirsute qui orne ma tête après 2 ou 3 jours revienne à l’état d’origine.

Donc déjà un bon point… Ensuite, je dois avouer que je n’ai pas le souvenir de les avoir senti aussi doux.
Mais vous vous doutez bien que ce n’est pas le seul argument qui me pousse aujourd’hui à vanter les mérites de la marque Aussie ( j’allais oublier de vous le dire ), ben non !

Aussie 7

Moi ce que j’ai préféré dans cette gamme – parce qu’il y en a pour tous les goûts – c’est ce qu’il y a d’écrit à l’arrière des flacons… A la lecture des textes explicatifs, j’ai immédiatement adhéré à l’esprit ! Sarcastique à souhait, à contre-courant total du cliché ringard des L’Oréal et autres Garnier, j’aurais voulu que les bouteilles soient plus grandes pour  laisser plus de place aux petites phrases de l’équipe marketing.

Aussie 2AussieAussie 5

Après une expérience au bilan moyennement encourageant Down Under, j’ai enfin trouvé quelque chose qui me plait au royaume des wombats ! Long live Aussie !!!

Publicités