Marche arrière

Depuis les années 80, on nous met de la 3D partout. Au cinéma où on ne peut plus regarder un film autrement qu’en portant des lunettes ridicules, sur les sites internet où on nous propose d’équiper notre cuisine sur mesure, en adaptant des imprimantes industrielles pour qu’on puisse confectionner les napperons de mamie sans le crochet, à la télé, dans les musées etc etc…

Personnellement, je n’y trouvais pas grand intérêt d’autant que cela rend les scénaristes paresseux (y a de la 3D, on va pas se fouler pour l’intrigue), le web super lent (attends, ça charge), les enfants manuellement déficients (c’est un dessin de ? Un poisson ? Ah non ça c’est tout au plus un gribouilli mon chéri) et la plupart des adultes autistes (sur Call of duty j’ai un réseau de ouf mais dans la vie, je me ronge les ongles à l’idée de dire bonjour à quelqu’un).
La seule grâce que je lui accordais c’était de rendre jolie l’interface de mon téléphone.

Et voilà qu’Apple décide de tout mochifier avec son flat design !
Ça a commencé par l’iPhone qui s’est retrouvé du jour au lendemain avec l’esthétisme d’un Amstrad première mouture. J’ai cru qu’il allait falloir taper RUN pour exécuter une appli et CAT pour voir l’arborescence des dossiers (bon là, c’est vraiment pour les geeks).

Depuis quelques semaines, l’épidémie s’est propagée aux bécanes : iMac, MacBook et autre iPad profitent de « l’évolution » de l’OS avec Yosemite.
Et là, non seulement votre bureau et vilain mais en plus votre ordi rame !!!

IMG_1682.PNG

IMG_1694.PNG

IMG_1695.PNG

Imaginons le dernier Christopher Nolan en 2D, avec des cercles de carton de différentes tailles, que tiendraient des hommes en combinaison noire pour représenter les planètes sur lesquelles évolue Matthew McCaunaughey. Combien de spectateurs obtiendrait ce chef d’œuvre ?

Admettons que les architectes et autres designers reprennent la planche à dessin pour proposer leurs projets à leurs clients… Quel accueil recevraient-ils ?
Et l’imagerie médicale, que permettrait-elle de déceler s’il n’y avait plus de relief ?

Bref tout ça pour dire que faire marche arrière peut s’avérer utile voir essentiel dans certains cas (utilisation des énergies fossiles, avènement de la télé-réalité, invention du foot…) mais que lorsqu’il s’agit de la beauté de mon écran merci de bien vouloir rétablir le progrès !

Ps : et le crayon optique, il ressort quand ?

Publicités