Les petits ruisseaux font les grandes rivières

J’ai découvert cet endroit dès mes premiers jours de nouvelle résidente du 18e arrondissement. Je me baladais dans les rues avoisinantes à la recherche de repères (et repaires d’ailleurs) quand je suis tombée face au restaurant, portes grandes ouvertes en plein ménage post-service.
J’ai tout de suite aimé le grand comptoir en zig-zag et l’intimité de la petite salle. J’ai pris en photo le menu pour référence ultérieure. 

Ruisseau 9

Ruisseau10

Mercredi soir, après avoir vagabondé à la sortie du boulot et une énorme mèche poussant dans ma main,  j’ai sorti mon téléphone et fouillé dans mes notes pour dégoter de quoi manger. C’est ainsi que le Ruisseau à refait surface. Un bon burger à emporter et à manger tranquille devant un film au chaud !
En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, nous voilà devant la façade grise de l’établissement. Des gens sont installés en vitrine, d’autres au bar.

Ruisseau0

Ruisseau7

Nous nous ruons sur le menu et vérifions l’information qui nous a amenés là : oui les sandwichs takeaway sont bien à 10€, frites maison et boisson incluses.
L’accueil est sympa et la serveuse très jolie. Notre commande est rapidement prise et on ne nous crie pas dessus même si nous gênons le passage (nous trimballons un meuble d’un mètre de large) ! Et on dirait qu’il n’y a pas qu’avec nous que le personnel est chouette : une petite tête me regarde du ras du sol. Ah une deuxième aussi !

Ruisseau5

C’est la première fois que je vois un restau dog friendly !
La clientèle ressemble à celle de mon ancien quartier : bobo cool. Ils me cassaient les pieds parce qu’ils étaient partout et maintenant ils me manquent !

Ruisseau1

Contente de savoir que je peux retrouver cette population à deux rues de chez moi.
Un fumet appétissant s’échappe des cuisines…

Ruisseau2

Confirmé peu après par le visuel. Les burgers ont l’air petits mais au premier coup d’œil le pain serait maison. Les frites aussi ont une bonne gueule, j’ai hâte de goûter !
Après m’être fait lécher toute la figure par une des petites têtes du ras du sol, je récupère mon veggie. P. embarque son Blue cheese et nous parcourons les 300 mètres qui nous séparent de la maison, non sans avoir noté que le demi est à 2,80€ et la pinte à 5€.
Avec empressement, nous ouvrons les emballages…

Ruisseau6 Ruisseau4

Pas le temps de prendre assiettes ou couverts, nous croquons à pleines dents.
La texture du mien est surprenante ! Bien souvent quand il n’y a pas de steak c’est sec. C’est le jus de la viande qui, en imbibant le pain, donne du moelleux. Eh bien là pas du tout ! Je distingue un mélange de boulettes de pois chiche, de carottes râpées finement et de sauce blanche (une sorte de coleslaw ?).

Il y a comme une légère croûte qui cède avant de laisser place à du tendre et parfumé. J’aime beaucoup !
Les frites croustillent. Elles n’ont pas détrempé le papier qui les contenait. J’en déduis que les cuistots utilisent l’huile avec parcimonie. On ne peut pas en dire autant du sel mais ce serait spécifique aux miennes car celles de P. sont bien assaisonnées.

Son burger est fort en bleu. La viande est épaisse et un poil trop cuite mais goûteuse. 
Nous sommes plutôt satisfaits du résultat. Une bonne découverte dans un quartier un peu assoupi. 
Ils vont nous revoir souvent 🙂

Et si ça vous a fait envie, voici l’adresse :
18 rue du Ruisseau

75018 Paris

Publicités