Le camion qui frime

Vous avez tous entendu parler du Camion qui fume. Mais si, celui de la fameuse américaine qui a ouvert la voie aux food trucks à paris… C’était en 2011 et on s’y bâfrait de burgers !

Personnellement, je salue sa prise de risque qui a réveillé le takeaway français en incitant d’autres jeunes entrepreneurs à se lancer et à enfin diversifier l’offre pour nous food addicts.

En revanche, c’est selon moi plus par l’effet de nouveauté que grâce à ses produits qu’elle a réussi. En effet, j’ai goûté à 2 reprises à ses recettes sans être convaincue.
Pas bégueule (ou bagel hahaha) pour autant, j’ai eu envie de tester son nouvel établissement, en dur celui-ci, dans le 11ème arrondissement.

Freddys7

Perdu au milieu de rien (la rue Crespin du gast, il faut vraiment connaître l’adresse pour y atterrir), Freddie’s s’est donné le nom de deli mais ce n’en est pas un. Cela tient plus du comptoir où l’on vient prestement chercher un sandwich. L’espace est restreint, à peine une tablette le long de la vitre où se poser un instant avant de repartir vaquer à ses activités et quelques chaises à l’extérieur pour les jours les plus doux.

Freddys3 Freddys6

Le menu est clippé lettre par lettre sur fond noir. Ça me rappelle les titres de films sur le fronton des cinémas américains dans les 50’s. D’où sans doute le clin d’œil à une série culte de ces mêmes années et la référence à l’un des pionniers du Rock n roll.
En revanche, je m’interroge encore quant à l’hommage anachronique à feu Tony Soprano. Mais peu importe…

Freddys1 Freddys2

Nous mangeons sur place pourtant mon Olé Molly arrive tout emmitouflé. Le fromage file, le porc est rosé, la salade a l’air fraiche.
Je croque. Mais où est le coriandre ?
Je croque encore. Le porc a une consistance très étrange, comme cartilagineuse. Et le goût est disons… particulier.

Freddys4 Freddys5

 

Est-ce parce qu’il est confit ? Si oui, entend-on bien la même chose par confit : une nuit dans le sel puis revenu dans la graisse de canard ? Le terme « snacké » affranchirait-il de la deuxième étape ?
Non parce que franchement, on dirait que je mange à même le cochon vivant !

Mettons la viande à part (pas facile)… C’est la pleine saison des avocats mais ils sont tout fades et la salade, noyée dans le guacamole, n’a plus du tout de croquant.
Le résultat donne une espèce de pâte dans un pain lui aussi mollasson. Vraiment pas une réussite.

Si je dois donner un bon point ce sera pour la gamme de prix. Bien que ça ne me plaise pas, cela m’a coûté 7€ ce que je trouve raisonnable quand on compare un vieux sandwich sans originalité en boulangerie.

Cela-dit, en ajoutant 2-3€, je préfère un bon hot dog chez Little Fernand !

Freddie’s Deli
22 Rue Crespin du Gast, 75011 Paris

Publicités