AFleux AFleux AFleux

Quand Facebook te harcèle en te suggérant la même page tous les jours, tu te fissures petit à petit.
Au début, tu ignores la banderole et toutes les notifications de tes amis qui ont déjà cédé et liké la marque.
Ensuite, tu commences sérieusement à te demander de quoi il peut bien retourner.
À l’étape suivante, tu te dis que cliquer sur le lien n’engage à rien, et que ça peut même résoudre ton problème : une fois consulté et avec un peu de chance, Facebook passera enfin à autre chose.

En plus, tu vois bien que le site n’a rien d’intéressant… Ouais d’accord, ils ont une boutique… Et c’est… à Paris… Et c’est… de la déco… Et c’est… design…

Oh pinaise ! Ça y est, le piège se referme sur toi : il faut que tu ailles y faire un tour. Aujourd’hui. Maintenant. Tout de suite.
HALTE LÀ, tu vas être intelligente. Tu vas exercer ce fameux libre-arbitre dont tu es pourvue. Allez ferme l’appli.

Mais voilà que c’est le week-end. Et voilà qu’il fait suffisamment bon pour aller se balader.
Et comme automatiquement, par un envoûtement proche du vaudou, tu te retrouves dans le Marais.

Oh tiens la rue Sainte Croix de la Bretonnerie ! J’avais pas un truc à faire par ici ?
Naaaaaaaan je suis pathétique !!!

Le pire c’est qu’il n’y a pas un mais 3 magasins ! Dans le premier, je résiste : ouais bof, y a rien d’original ici. Du papier cadeau, des trucs stupides à emballer dedans, en plus les prix sont dignes de l’immobilier du coin… Non vraiment, qu’est-ce que je foutrais d’une collection de mugs portant les lettres et les points du Scrabble ?!
Bon d’accord on trouve aussi d’immenses posters à colorier pour les gosses (ça évite qu’ils te pourrissent la tapisserie à 20€ le lé).

Mais je suis sûre que je vais confirmer la fatuité de Fleux en passant la deuxième porte. Rien que ce plafond bas, ces murs blanc et ce parquet m’énervent ! C’est étiqueté « Parisien suffisant qui fait ses courses chez Biocool, roule à Fixie et se défonce à la Concrète ».

Allez, je reconnais aimer la patère imitation vannes et ne pas détester la version babyfoot mais c’est tout hein, pas plus. Le bout du magasin mène à une petite cour qui donne sur une énième surface. Bon, on fait le tour en 5 minutes et on sort de là.
Ok la petit table basse toute simple avec ses pieds scandinaves est sympa… Et le locker ressemble vachement à celui que j’ai récupéré sur le bon coin… Les étagères string c’est vrai qu’elles me plaisent bien aussi… . .. ….    . .  …. .. Et cette étagère… en bois brut, aux cases irrégulières ! On dirait qu’elle me
 parle.
Comment connaît-elle mon nom ? Si j’te jure elle m’appelle ! Elle est sublime ! Ooooooh et ce miroir d’atelier à 3 battants… J’adore !

Non. Non. Non. Ils actionnent toutes les manettes de la séduction !!!
Sur ce fauteuil à la couleur improbable (et au prix démentiel), ils ont poussé le bouchon jusqu’à poser une énorme bête qui s’étire, baille et me regarde par en dessous, m’assenant le coup de grâce !
Je tombe à genoux devant ce grand corps alangui et je gratouille le félin qui écarte les orteils et plante ses griffes dans l’assise du siège.
Il ne manque que le feu de cheminée pour me convaincre d’emménager. Ben le chat vit bien ici, pourquoi pas moi ?!

Ce serait top comme concept ça : des gens qui vivraient là, utilisant les meubles et objets de la boutique pour vous montrer combien ils sont confortables et pratiques ! Rémunéré convenablement, c’est un boulot qui me conviendrait.
Par contre, faudrait compléter la gamme avec des ustensiles de cuisine et un peu d’informatique sinon moi je décède et ça fait pas beau dans le salon.
Je dirais même AFleux AFleux AFleux !

39 & 52 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris

Fleux

Fleux2

Fleux3

Fleux4

Fleux1

Fleux8

Fleux6

Fleux7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités